L’iPad et l’Apple Pencil pour la retouche photo

Après avoir écrit l’article Apple Sidecar rend l’iPad frustrant, je me suis dit qu’il fallait aller jusqu’au bout de la démarche. J’ai donc acheté un Apple Pencil pour utiliser l’iPad comme tablette graphique. Je vais vous spoiler la fin, je ne suis pas convaincu du tout.

Mon environnement de travail

Pour bien comprendre la suite, il est important que je vous expose mon environnement de travail. La partie matérielle est tout aussi importante que la partie logicielle, car c’est le tout qui fait que cela fonctionne ou non.

Du point de vue photographique, je travaille avec 2 boîtiers différents Nikon et toujours au format RAW. Ce point est peu important, car les logiciels photos gèrent tous les types de fichier.

D’ailleurs, côté logiciel, je travaille avec Adobe Photoshop Lightroom Classic. C’est un choix que j’ai fait il y a quelques années et j’ai du mal à m’en séparer.

Pour ce qui est du matériel informatique, je travaille avec un iMac 27 pouces et un iPad Air 2. J’ai donc aussi acheté un Apple Pencil 1 pour accéder au tactile dans Sidecar. L’écran de l’iMac est calibré grâce à une sonde, donc ses couleurs sont bonnes, ce qui n’est pas le cas de l’iPad.

L'iPad comme tablette graphique
Mon environnement de travail

La configuration de tout ce petit monde

Pour que tout fonctionne correctement, il est important de bien tout configurer. Pour ce qui est de la connexion de Sidecar entre l’iPad et de l’iMac, c’est simple et rapide. À part supprimer les icônes à gauche de l’écran et la barre tactile en bas, il n’y a rien d’autre à faire.

C’est pour Lightroom que ça se complique légèrement. En effet, il ne permet pas de séparer l’écran de retouche et les palettes d’outils. La gestion du double écran est moins bien réalisée. Il faut avoir le logiciel sur l’écran de l’iPad et la photo en visualisation sur l’iMac ou inversement.

Comme l’écran de mon iPad n’est pas calibré, je ne peux pas me fier aux couleurs que j’y vois. Je dois donc jongler entre mes 2 écrans pour voir ce que je fais réellement sur mes photos.

Dans les faits, ça donne quoi ?

La réponse rapide est, ça ne sert à rien et ça me prend plus de temps qu’avant. En plus, c’est une débauche de consommation électrique pour pas grand-chose.

Pour être plus complet, voici ce que j’en retire. Faire de la retouche sur un écran de 10 pouces en ayant un 27 pouces sur mon bureau est frustrant. En plus, c’est moins précis qu’avec une souris sur mon iMac. De plus, comme je l’ai dit plus haut, la gestion des couleurs est moins bonne sur mon iPad.

La solution n’est pas très « green », les 2 matériels fonctionnent ensemble et consomme du courant et une connexion Bluetooth et Wifi, donc encore plus de courant. En plus, cette connexion arrive parfois à se couper. En les raccordant en filaire, ce n’est pas beaucoup mieux.

iPad comme tablette graphique
La taille de l’affichage sur l’iPad pour la retouche

La bonne solution, c’est quoi ?

Pour moi, je reviens au fondamental avec mon iMac et ma souris. Je ne suis pas un dessinateur ou un designer, donc l’Apple Pencil ne me sert à rien.

J’ai tout de même essayé avec un autre logiciel photo, mais les problèmes restent identiques. Seule une tablette graphique reste une valeur sûre pour ceux qui n’aiment pas la souris pour la retouche.

Hormis le défi technologique, la solution iPad comme tablette de retouche ne m’apporte rien. Pour finir, le prix de la solution complète reste très élevé comparé à une tablette Wacom de bonne taille.

Bref, vous l’aurez compris, si vous ne faites pas de dessin, l’Apple Pencil ne vous apportera rien de plus. Même la prise de notes reste un gadget, je vais plus vite avec un papier et un stylo.

Renaud Perrai
Renaud Perraihttps://www.renaudperrai.fr
Développeur d'applications et administrateur de réseaux de formation, je gère des projets innovant pour le compte d'une grande entreprise française. Photographe autodidacte, je cherche toujours à m'améliorer et expérimente beaucoup. L'apprentissage par l'erreur est le meilleur moyen de progresser, mais l'échec est une étape difficile.

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :