Photographie

La boulimie de matériel

La boulimie de matériel
Matériel vintage Samuel Walker

Depuis plus de 2 ans, je me suis lancé dans un changement de mon mode de vie pour devenir minimaliste. Avec du recul et ce changement de vie, je me suis aperçu de tout l'argent que j'ai pu dépenser dans du matériel photo et informatique et pas toujours pour un pur plaisir. La publicité en ligne n'est pas étrangère à cette boulimie de matériel.

Au commencement, une passion

Quand je trouve une nouvelle passion, je me documente beaucoup, voire énormément. La photographie et l'informatique n'ont pas fait exception à cette règle. À force de lire des forums, des magazines spécialisés, des cours en ligne et des livres, je commence à cerner tous les aspects de ma passion. À ce moment-là, j'achète le matériel nécessaire pour démarrer cette passion.

Dans le cas de la photographie, j'ai acheté mon premier reflex avec 2 objectifs classiques, le kit classique pour commencer. Comme j'ai toujours besoin de me documenter pour comprendre ce que je fais et que je ne suis jamais satisfait de mon travail, je me demande pourquoi je ne suis pas à niveau. Et la publicité vient m'apporter la réponse, il me manque du matériel pour atteindre le niveau de perfection que je souhaite.

Alors je commence à compulser frénétiquement les forums et les blogs spécialisés ainsi que les sites de commerces en ligne. Je cherche à trouver le matériel ou l'accessoire qui fera de moi un meilleur photographe. Bien sûr, à force de chercher je trouve ce que je recherche ou du moins je m'en persuade.

Suivi par l'achat compulsif de matériel

Pour faire de meilleures photos, au plus fort de ma boulimie, j'avais 2 boîtiers, 7 objectifs différents, 2 trépieds sans compter toutes les pochettes de protection et autres accessoires obligatoires. Sauf que mes photos étaient toujours les mêmes qu'avant cette orgie de matériel alors que j'étais très équipé. Pourquoi ?

Donc je me suis de nouveau tourné vers les sites, les forums et tout le reste. C'est aussi à ce moment où j'ai créé mon premier site sur la photographie. J'étais en partenariat avec des maisons d'édition et des marques de matériel. J'avais donc accès à un très large catalogue de produits offerts ou prêtés pour divers tests et essais.

Avec tout ce catalogue et tout le matériel à ma disposition, mes photos étaient techniquement un peu meilleures, mais toujours pas au niveau de mes attentes. Il était temps pour moi de me pencher sérieusement sur ma pratique de la photographie et de faire un inventaire exhaustif de mon matériel et de mes ambitions.

Changement radical de méthode

Après cette prise de conscience, je me suis décidé à vendre une très grande partie de mon matériel et la quasi-totalité de mes accessoires. Aujourd'hui, il me reste 1 boîtier et 3 objectifs, 1 trépied et 1 monopode et c'est tout. Est-ce que je fais de meilleures photos ? Mon entourage dit que oui, donc cela me suffit. Les photos que je fais pour eux leur plaisent et c'est là l'essentiel.

Les meilleures photos que j'ai prises l'ont été avec un boîtier basique et un objectif à 30€ trouvé dans une brocante. C'est bien la preuve que je n'avais pas besoin de dépenser autant d'argent pour faire de belles photos. L'autre chose que j'ai gagnée, c'est du temps pour faire de la photo. A force de compulser des informations sur Internet, je ne sortais plus mon appareil photo, j'attendais toujours un accessoire pour faire mieux.

La dernière chose que j'ai gagnée, c'est une tranquillité d'esprit. A force d'avoir du matériel de plus en plus cher et en nombre, la peur de la casse ou du vol est bien présente. Maintenant, mon matériel ne reste que du matériel, il est remplaçable. Les moments et les modèles ne le sont pas remplaçables.

Pourquoi cet article ?

Je ne cherche pas à faire de vous un minimaliste ou à vous faire arrêter d'acheter des produits. J'écris cet article pour me rappeler mes erreurs et me dire que c'est un chemin normal. C'est en faisant des erreurs que l'on progresse et je n'ai pas fini d'en faire. Si vous cherchez le bonheur dans du matériel ou un accessoire, c'est peine perdue. Ce n'est pas le matériel qui fait un bon photographe, mais son oeil.

Une phrase revient souvent : "Ton appareil doit faire de superbes photos !". Ma réponse est toujours la même : "C'est ta voiture qui fait de toi un bon conducteur ?".  L'appareil photo n'est qu'un accessoire fait pour représenter ce que le photographe a dans la tête. Pas besoin d'avoir un matériel à 5 000€ pour faire de la photographie, un téléphone suffit.

Pour conclure, j'ai lu cette phrase qui m'a beaucoup marqué ces dernières années : "Aimez les personnes et servez-vous des objets, pas l'inverse.".

Commentaires