Matériel

Comprendre la vitesse d'obturation

Vitesse d'obturation
Image par SeppH

La vitesse d'obturation est l'une des principales composantes de l'exposition d'une photographie. Elle permet aussi de figer l'instant ou au contraire laisse une trace d'un mouvement. Bien gérée, cette composante donne de la force à une photographie. Mal gérée, elle peut ruiner tous vos efforts.

Les principales variables d'une photo

Quand on parle technique sur les forums dédiés à la photographie, il y a toujours les mêmes variables qui reviennent. À savoir :

  • La vitesse d’obturation : 1/200s
  • L’ouverture du diaphragme : f/2,8
  • La sensibilité : 100 ISO
  • Flash : déclenché ou non
  • Longueur de focale : 50mm

Toutes ces variables vont modifier aussi bien la photographie que son exposition. Le mode automatique de l'appareil photo fait en sorte que l'exposition soit bonne sans prendre en compte la composition ou le mouvement. Il est temps de prendre le contrôle et de risquer de rater quelques photos.

Bon à savoir

Augmenter la vitesse d’obturation = réduire le temps de pose.
Augmenter la vitesse d’obturation = tourner la molette vers la droite sur les boîtiers.
Temps de pose : 2s > 1s > 1/100s > 1/200s > 1/2000s > …

Qu'est-ce que la vitesse d'obturation

Concrètement, la vitesse d'obturation correspond au temps où le miroir reste en position relevé. Autrement dit, c'est le temps laissé à la lumière pour s'imprimer sur le capteur ou la pellicule. Sur les appareils photo reflex, il s'agit du bruit fait par le boîtier quand on appuie sur le déclencheur.

Le miroir laisse le capteur dans le noir, jusqu'au déclenchement et ensuite retour dans le noir. En gros, cela fait : noir > lever du miroir > pause pendant 1/200s par exemple > abaissement du miroir > noir.

Éviter le flou de bouger

Lors d’une photo prise à main levée, pour éviter le flou de bouger, il faut respecter une règle assez simple qui dit que la vitesse doit être à minima égale à la valeur de la longueur de focale utilisée. Le flou de bouger, qui est dû à votre mouvement, rend la totalité de la photographie floue. Ce n'est pas la même chose que le flou de mouvement dû à la vitesse du sujet.

Concrètement, si j’utilise un téléobjectif de 300mm, je vais devoir utiliser une vitesse d’au moins 1/300s pour éviter d’avoir du flou de bouger sur toute la photo. Il faut aussi faire attention au ratio de conversion pour les capteurs APS-C (1.5x pour Nikon), donc dans ce cas-là ma vitesse d’obturation sera d’au moins 1/450s. Cette règle s'applique surtout aux objectifs sans stabilisation.

La vitesse et le flash

L’utilisation d’un flash change énormément la donne concernant les réglages de l’appareil photo. Sa conséquence directe sur la vitesse d’obturation est que l’on peut la baisser sans risquer un flou de bouger, de plus on fixe l’action. On peut donc faire de la photographie sportive avec des vitesses basses sans risquer de flou de mouvement (sujet) ou de bouger (photographe).

Concrètement avec une longueur de focale à 300mm et un flash, même avec une vitesse à 1/60s l'image restera nette même si le sujet est en mouvement. Il faudra par contre faire attention à la puissance du flash et à sa portée maximum, sinon c’est une photo très sombre que vous allez avoir. Une dernière chose à savoir concernant le flash, il bloque la vitesse maximum d’obturation à 1/200s ou 1/250s, c’est ce que l’on appelle la synchronisation.

 Cas concrets

Sport - figer un sujet en mouvement
  • Appareil photo en mode S (priorité à la vitesse)
  • Vitesse d'obturation rapide (1/500s minimum)

Éviter au maximum le flash qui bloquera votre vitesse d’obturation à 1/200s et qui en intérieur aura tendance à donner une image assez sombre. Le mieux est aussi d’avoir un objectif à grande ouverture et une bonne quantité de lumière, mais ce n’est pas toujours évident. Attention à la capacité de votre boîtier à gérer le bruit lors de la montée en ISO.

Paysage - prendre le maximum de détails
  • Appareil photo en mode A (priorité à l’ouverture)
  • Vitesse d'obturation moyenne à faible (1/200s ou moins)

L’utilisation d’un trépied est fortement recommandée tout comme une télécommande afin d’empêcher au maximum d’induire un flou de bouger. Avoir un temps de pose long va permettre de faire entrer beaucoup de lumière et donc d'avoir un maximum de netteté.

Portrait - du détail et de la vitesse
  • Appareil photo en mode A (priorité à l'ouverture)
  • Vitesse d'obturation rapide à moyenne (1/200s minimum)

Il faut gérer le mouvement du modèle ainsi que notre propre mouvement. La vitesse doit être suffisamment rapide pour éviter le flou de bouger et de mouvement. En portrait, l'utilisation de téléobjectif oblige à monter un peu plus la vitesse.

Commentaires